BB2022
BB2022
CONVENTION 18 OCT
CONVENTION 18 OCT
25 Novembre
25 Novembre
Presentation- Copie
Presentation- Copie
Presentation- Copie- Copie
Presentation- Copie- Copie
Presentation
Presentation
previous arrow
next arrow

Chers amis,

2021, une année de relance progressive! Après des fermetures administratives qui ont lourdement impacté l’activité de nos entreprises devenues soudainement « non essentielles », nous avons encore à subir de plein fouet cette crise sanitaire qui s’étire de vague en vague successives.
Nos métiers ont cependant opéré une mutation importante, cette année. Du jamais vu pour une branche réputée discrète jusque-là, mais désormais confrontée aux changements générés par la révolution numérique, accélérés par les conséquences de la crise sanitaire.

Les fabricants et distributeurs de matériel - UMM - ont travaillé à leur mise en conformité avec le nouveau Règlement Européen sur les Dispositifs Médicaux (DM), dans le respect des concurrents, car chacun d’entre eux est confronté aux mêmes exigences.
C’est une sélection sans précédent qui est en train de s’opérer sous nos yeux. Il n’y a pas de « meilleur » en la matière. Les esthéticiennes sont désormais bien informées grâce aux campagnes initiées par la CNEP avec l’accompagnement du magazine professionnel Beauty Forum qui a œuvré à nos côtés pour réaliser un excellent guide à l’attention des chefs d’entreprise dans le choix devenu essentiel d’un matériel qui doit se faire en toute liberté, car un syndicat qui recommanderait tel ou tel fabricant serait clairement en dehors des critères qu’il doit respecter en matière de représentativité.

Les fabricants de cosmétiques - UME - se sont clairement engagés sur le chemin de la clean beauty et de la sustainable beauty. Ils ont compris très vite que le consommateur privilégie désormais les ingrédients issus du naturel, et accorde une grande importance à l’éco-responsabilité. Les Marques souhaitent participer activement à la protection de l’environnement dans le choix de leurs actifs et des contenants. Le verre se recycle, le tube est désormais en carton biodégradable. On travaille avec des produits remplissables. On propose au client des formules de cosmétiques sur mesure, bref l’innovation est en marche.

L’UPB qui représente le plus large secteur de la distribution dans sa diversité et ses spécialités, institut, SPA, centres hi tech, espaces d’embellissement du regard et des ongles, centres de bronzage en cabines, siège désormais depuis près de 4 ans en convention collective avec l’ensemble des partenaires sociaux, dans un esprit de concertation et d’échange.
Sa présence a permis de faire entendre la voix des entreprises de la franchise, et des spécialités grâce à son poids important en termes de salariés.
L’UPB, représente également la branche à la Commission interministérielle « Services et produits de consommation » en charge de la réforme de nos diplômes professionnels.
Nous travaillerons en 2022 à la refonte du BTS MECP, après avoir en 2021, écrit le BAC PRO ECP en blocs de compétence et mis en place un nouveau BP ECP adapté aux besoins de nos entreprises.

Message de Régine Ferrère - Norme Afnor SPEC X50-231

Régine FERRERE, Présidente de la CNEP

Bonjour à toutes et à tous ,

C’est avec plaisir que la CNEP vous communique le lien qui vous permettra de télécharger gratuitement, la NORME SPEC « Centres de beauté et de bien-être-Exigences et recommandations pour l’hygiène et la prévention des risques sanitaires ».

Merci de bien utiliser cette méthode de diffusion dans tous vos réseaux .

Cette Norme a été préparée de concert avec les médecins et chirurgiens esthétique qui viennent de publier la leur qui vise les « Services de médecine et chirurgie esthétique non opératoires et les exigences et recommandations pour l'hygiène et la prévention des risques sanitaires en période de déconfinement de Covid-19 »

Ce travail, en comité miroir, nous a permis de travailler ensemble sur la partie transversale de nos professions, et ensuite en commission d’experts sur nos cœurs de métier.


A propos de l’AFNOR

« L’AFNOR est une Association de loi 1901,  administrée par un conseil d’administration dont sont membres les Ministères de la Transition écologique,  de l’Intérieur du Travail  et des Armées .

Le Message de la Présidente - 09/2021

La CNEP représente la filière cosmétique parfumerie sur 4 axes avec quelques spécificités.

- La formation, tout d’abord avec ses établissements qui, par le biais du CAP, BAC PRO, BTS, BACHELOR et MBA, préparent les futurs talents aux métiers du soin de peau, de l’embellissement, mais aussi du management, de l’animation, et du marketing digital.

- Les marques de cosmétiques dont l’ADN historique réside dans la fabrication de produits professionnels et la conception de protocoles pour le soin cabine, puis dans la vente de produits retail.

- Les marques de matériel pour l’institut et le SPA avec toutes ces innovations autour du diagnostic connecté et des technologies avancées pour l’anti-âge la minceur et l’épilation.

- Et enfin la distribution, dont nous parlerons dans cette première partie de la journée, ces Instituts, Spa, Centres d’embellissement des ongles et du regard, ces quelques 46 891 entreprises qui ont tiré le rideau brutalement au soir du confinement.

Une épreuve pour ces TPE PME, qui se sont vues soudain coupées de leurs clients, totalement. Pas de site de vente en ligne, à l’exception de quelques grandes enseignes, pas de ressources déjà installées pour communiquer avec le client, plus d’avion, plus de touristes, rien, le vide et le silence, et cette angoisse du devenir qui s’installe.

Puis, après le coup de massue, des réactions positives.

Il faut se battre réagir, trouver des solutions rapidement.

Nous avons vite identifié que le consommateur, conscient de la force du virus, serait désormais très exigeant sur l’hygiène et la sécurité des prestations.

Aussi, la CNEP a mobilisé 25 experts, infectiologues, virologues, spécialistes de la qualité de l’air et de la décontamination des surfaces, qu’elle a associée aux marques partenaires, à la FEBEA et à la Cosmetic Valley, pour mettre en place une NORME AFNOR SPEC, en 6 jours, afin de préparer le déconfinement.

Cette norme, mise à disposition gracieusement pour toutes les entreprises, a été déclinée en formation digitale afin que toute la distribution puisse profiter de ce temps de confinement pour se former à la mise en place du protocole sanitaire, autorisant la réouverture des points de vente.

La réouverture s’est bien passée.